blog bibliotherapie« Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » de Harper Lee.

Ce livre se trouve dans un nombre incroyable de listes de lecture depuis longtemps et particulièrement depuis le printemps. Il est cité quasiment dans tous les conseils de lecture des magazines féminins de l’été (j’ai mes sources !).

Je l’avais lu il y a quelques années, il m’est revenu en tête lors d’une consultation récemment, je me suis donc replongé dedans au début du mois d’août.
Déjà, je ne vais pas être original mais c’est un très bon bouquin.
Évidemment: prix Pulitzer 1961, au programme de très nombreuses écoles des Etats-Unis – avec des polémiques liées à ses messages de justice, de liberté et d’égalités des droits dans les milieux disons « conservateurs » – une liberté de ton subtile, un ouvrage dont certains Yankees jurent qu’il change autant la vie que la bible (personnellement je préfère le roman et pourtant j’ai de la religion !) : ça ne peut pas être juste un best-seller de l’été à feuilleter les doigts plein de beignets et de glace (ou de melon et tomates-mozzarella bio je ne suis pas sectaire).
En potassant sur l’auteure (une jeune femme à l’époque), on est étonné de voir qu’il a été écrit à partir de nouvelles jamais publiées et constitue quasiment l’unique fait d’arme (c’est local) de Harper Lee..
En faisant fonctionner mes neurones rouillés, je me suis rappelé avoir entendu à la radio, il y a quelques années, qu’un manuscrit avait été trouvé dans la chambre de la maison de retraite de cette dame (30 millions d’exemplaires vendus dans 40 pays ça doit être sympathique l’hospice) et allait être publié.
Harper Lee avait juré ne plus écrire, mais il semble que l’ouvrage (la suite du roman) ait été écrit dans les années 50 puis oublié… Niveau marketing c’est puissant !
« Va et poste une sentinelle » (Go set a watchman) est sorti triomphalement cet été aux Etats-Unis.
Nous devrons attendre octobre pour avoir le plaisir de le lire en français.


Mais une question se pose alors : un bouquin absolument fabuleux depuis plus de 50 ans, bizarrement mis en avant juste quelques mois avant la sortie de la suite ?
Le « hasard » fait bien les choses !

Peu importe l’opération marketing, avec « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » de Harper Lee, vous aurez le grand plaisir d’un très bon livre !…