Vous connaissez l’auto-édition ?

J’y ai trouvé un bien beau livre !

Wakanda, 7 contes pour apprendre à être heureux

Intrigué par les belles promesses de l’auteure, il me tardait de le lire et surtout de raconter ces belles histoires à mon fils.

Tous les deux nous avons été très surpris par la qualité et la magie de cet ouvrage.

L’auteure avait eu la bonne idée de me contacter pour m’annoncer la « sortie » de son livre, j’ai donc eu envie d’en savoir un peu plus à son sujet !

 Rencontre avec Nathalie Torres, une maman qui vient d’écrire un livre de contes prometteur :

Bibliothérapie« Un voyage initiatique aux quatre coins du monde à la rencontre d’enfants et de créatures magiques qui découvrent le bonheur.

C’est aussi la plus fabuleuse aventure, celle qui mène votre enfant à l’intérieur de lui-même, pour apprendre à se connaître et à faire briller ses plus belles couleurs !

Avec ça comme par magie, il transformera le monde, plus harmonieux et empathique.

Poésie, sensibilité et légèreté intuitive mènent la danse dans chaque conte qui se tisse comme un cocon tout doux, baigné dans un chaleureux rayonnement de non-jugement et de non-violence.

En route pour une visite guidée ludique au cœur du dépassement des peurs, de l’amour inconditionnel et du courage d’être soi !  »

Nathalie Torres

Bibliothérapie : un livre magique

Nathalie Torres qui êtes-vous ?

Je crois qu’avant tout, je suis une humaine passionnée par la connaissance de soi. Mon expérience me confirme que c’est une clef précieuse qui permet d’entrouvrir une des portes du Bonheur. Connaître ce qui nous fait vibrer, nos besoins, la source de nos émotions, nos valeurs est une sacrée démarche ou une démarche sacrée, au choix. En tous cas, elle nous aide à savoir qui l’on est, qui on veut être, ce que l’on veut incarner dans nos actes et à sortir un peu de nos illusions. Et, de là, nos relations à l’autre sont pacifiées. Tout un programme !

Pourquoi ce recueil de contes ?

J’écris depuis que j’arrive à manier les lettres de l’alphabet. J’aime les mots, profondément. Mais, ce livre est arrivé d’une manière amusante ! Ma fille aînée apprécie les histoires et moi la créativité. Alors, vers ses 5ans, chaque soir, j’improvisais un petit conte. En fonction de ce qu’elle vivait au quotidien, j’ajoutais des symboles, des messages qui pouvaient éclairer sa route. Le lendemain, elle venait me voir, heureuse d’avoir pu parler devant tous ses camarades grâce à l’histoire du ver de terre, racontée la veille. Elle me la réclamait à nouveau. Et bien sûr, cette histoire, je ne m’en rappelais pas ! J’ai commencé à écrire, écrire, écrire et Wakanda a pris forme.

Bibliothérapie : un recueil de contes

Pourquoi avoir choisi l’auto-édition ?

J’ai démarché des maisons d’édition, en vain. Et, au lieu de me résigner et de baisser les bras, j’ai opté pour le chemin de l’auto-édition. S’offrait alors à moi une liberté totale et la possibilité de saupoudrer la présentation du livre de quelques fantaisies. Au final, c’est une expérience riche en apprentissages et ainsi, je vends des livres, que ce soit dans mon village, en France, au Canada, aux États-Unis, partout.

 

 Quelles ont été les influences de vos voyages dans ces contes ?

Il y a des terres, comme le Maroc que j’ai traversé, qui m’ont évidemment tatoué le corps et l’esprit. Le petit chemin de mon enfance qui menait à un gigantesque et majestueux figuier aussi. Mais, c’est finalement les voyages intérieurs qui m’ont le plus inspirée, dans ces contes. Me promener en moi, à travers mon expérience, pour en tirer des enseignements à partager, c’est finalement le voyage qui m’a le plus influencé. Et quand l’imaginaire emporte ces messages, ça crée parfois de la magie dans l’air !

 

 Pourquoi avez-vous choisi d’illustrer vous-même ce livre ?

 

Une illustratrice avait presque fini d’illustrer le livre mais un incident l’a empêchée de terminer. Une autre illustratrice s’y est mis et son matériel s’est cassé. Je me suis dit que c’était un signe pour que je me lance pour ces illustrations et que je dépasse certaines croyances. Au final, ça donne des petits tableaux colorés qui semblent parler aux enfants tout en leur laissant assez d’espace pour imaginer. D’ailleurs, il y a quelques jours, une maman émue m’a écrit que son fils s’est joyeusement mis à écrire sa première histoire après la lecture du premier conte Le marron qui voulait être une châtaigne.

wakanda : une bibliothérapie !

Quels sont vos projets au-delà ce ce premier recueil ?

Wakanda est né donc, maintenant, je vais le mettre au monde en allant le présenter dans des salons, dans des médiathèques, auprès des enfants. Je pense peut-être m’en inspirer pour monter un petit spectacle coloré où se mêleront les mots des contes avec des musiques, des danses. Je laisse aussi mon cahier d’écriture ouvert parce que je sens que d’autres contes arrivent doucement pour délivrer d’autres messages positifs et pleins de force.

 

Vous trouverez le lien pour commander le livre ci-dessous :

Lulu.com : pour commander le livre

Entre la commande et la réception, il faut compter une semaine environ.

 

Pour en savoir davantage sur l’auteure , voici son blog :

Blog de l’auteure